Vous êtes ici : Accueil / Destinations au Pérou / Voyages et Treks au Pérou / Le Pérou Magique

Le Pérou Magique

Prix par personne: Nous consulter
Duration du Voyage: 14 Jours
Difficulté: Easy - Moderate
Minimum: 2 people
Départs Réguliers:

Cet itinéraire complet vous invite à une découverte encore incroyablement préservée du Pérou. Nous avons créé ce voyage unique grâce à notre connaissance approfondie du Pérou, et nous l’avons optimisé dans les moindres détails, notamment autour de Cusco où le tourisme est aujourd’hui très encombrant. Après une acclimatation tranquille entre Arequipa le canyon du Colca et le lac Titicaca, nous partons donc à pied avec notre « arriero » et ses chevaux, en  passant par des paysages magnifiques, au cœur des Andes. Un voyage court mais authentique qui vous emmène marcher  4 jours escortés de » Wayruros», - le paysans de la communauté local - vers des villages ignorés non loin de Cusco, Et pour faire les choses bien jusqu’au bout, nous descendons très tôt en train a Aguas Calientes pour remonter en navette sur le site et en faire une visite aussi complète que possible, pour ne rien en manquer!, le Machu Picchu se démontre complètement ! 

  •  Jour 1 : Départ de France

    Départ de France en matinée à destination de Lima. Arrivée en soirée dans la capitale péruvienne ; accueil par notre équipe locale qui vous emmène à votre hôtel dans le quartier de Miraflores pour une nuit de repos bien méritée. Dîner libre en ville pour celles et ceux d’entre vous qui le souhaitent. L’hôtel est situé à 300 mètres du front de mer

    Jour 2 : Visite d’Arequipa la blanche

    Après un bon petit déjeuner nous repartons pour l’aéroport prendre l’avion pour Arequipa. Accueil par votre guide à votre arrivée à l’aéroport d’Arequipa, et transfert privé à votre hôtel (hôtel simple, intime et confortable, dans une maison coloniale en centre-ville). Fin de matinée calme pour se reposer des vols successifs. Après le déjeuner  nous partons à la découverte de la ville Blanche. Le centre historique n’étant pas grand, la visite se fera à pied. Les églises sont nombreuses et intéressantes. En effet Arequipa est appelée ville blanche en raison de la présence du Sillar, une pierre volcanique blanchâtre, dans les constructions anciennes. Facile à travailler, cette pierre a donc fait l’objet de sculptures complexes qui ornent les bâtiments importants de la ville. 

     

    Bien entendu le site le plus intéressant se trouve en plein centre-ville, le Couvent de Santa Catalina, qui est une véritable ville dans la ville. Et à deux pas de là, un nouveau musée vient nous éclairer sur un aspect méconnu de la civilisation Inca : les sacrifices, humains parfois, que réalisaient les Incas pour calmer ce qu’ils pensaient être la colère des Dieux suite aux tremblements de terre et autres éruptions. Une visite intéressante. Dîner en ville et nuit à l’hôtel. 

     

     

    Jour 3 : Route vers le canyon de Colca et nuit à Chivay

     

    Un départ matinal  pour aller au canyon du Colca, nous passons au pied du Chachani, 6025 mts volcan que domine la ville d’Arequipa, rapidement nous nous trouvons sur Pampa Cañahuas et  Aguada Blanca, réserve de Vigognes, plateau que nous offre aussi une belle vue de volcan  Misti,  avant midi nous arrivons sur le passage plut haute car  la route s’élève rapidement jusqu’à atteindre plus de 4800 mètres d’altitude au col de Patapampa ! L’occasion d’une séance photo obligatoire, avec une vue incroyable sur les volcans Ampato, Chachani, Ubinas, Sabancaya, Hualca Hualca,  et les autres, à plus de 6000 mètres d’altitude  Nous nous arrêterons en route pour faire un bon pique-nique dans un site avec vue, avant de poursuivre notre route jusqu’à Chivay, « capitale » du Colca à 3600m d’altitude. Dîner en ville et nuit à l’hôtel.

     

     

    Jour 4 : Cruz del Condor – Canyon Du Colca - Traversée de l’altiplano, arrivée au bord du lac Titicaca et nuit à Puno 

    Nous quittons l’hôtel tôt ce matin pour nous rendre au mirador de la fameuse Cruz del Condor. Ce mirador offre de très bonnes chances d’assister au chorégraphie des condors cherchant des vents thermiques au petit matin. Après avoir profité du spectacle offert par les condors (s’ils sont au rendez-vous bien entendu !), nous redescendons à pied à travers champs par une promenade à pied de 45 min environ. Nous reprenons nos affaires pour repartir en véhicule à travers le canyon de Colca. La piste offre des points de vue superbes sur les innombrables terrasses dont certaines datent de l’époque Inca et même pré Inca ; les villages sont typiques et encore traditionnels, bien que touristiques. Vous remarquerez la finesse des vêtements des femmes dans tous ces villages. 

     

    Après le déjeuner, nous repartons en minibus pour rejoindre l’altiplano. Au départ du canyon de Colca,! Alpacas, lamas et même vigognes seront sans doute de la partie aujourd’hui. Plus loin nous voilà sur l’altiplano. Les lumières changent avec le paysage, assez dénudé. Troupeaux d’alpaca sont nombreux sur l’altiplano, et les paysages magnifiques. Nous passons à proximité de la lagune Lagunillas, une merveille ! 

     

    La route continue vers Juliaca, 50 km avant Puno, la ville qui domine le lac Titicaca côté péruvien. Cette ville souvent bruyante est très frétillante  pour passer la soirée avant d’e profiter du lac Titicaca sur une ile ou la nuit serra plus calme. Nuit à Puno  dans un petit hôtel. Dîner en ville. 

     

     

    Jour 5 : Bateau sur lac Titicaca visite Uros puis nuit chez l’habitant sur Amantani

    Départ assez tôt le matin, pour prendre notre bateau collectif pour visiter tout d’abord les  iles d’Urus, iles flottantes, a une heure de la ville de Puno, en bateau, nous trouvons cette groupe des iles, et ses habitants que poursuivre durement à vivre comme ses ancêtres, la pêche et la chasse, mais a la fois on voit directement que le tourisme a affecté leur vies quotidiens, ils propose leur artisanats, et partage ses habitudes  pour  mieux s’intégrer avec le monde actuel.

     

     

    ATTENTION : l’accueil des habitants sur Amantani est un moment fort du voyage. Mais la rusticité du lieu, tout comme la simplicité des maisons des locaux, en fait un endroit à part. Vous serez logés en chambre double, sans salle de bains, chez les habitants eux-mêmes. Ne vous attendez donc pas à du grand confort ; les maisons sont toujours propres et on vous fournira des couvertures. Notez que vous serez dans différentes maisons réparties dans le même village. Pensez à votre lampe frontale !

    Apres la visite d’Urus, nous poursuivons en bateau vers Amantani, deux heures du bateau, nous emmène sur cette extraordinaire coin sur le lac Titicaca, en arrivant sur l’ile nous seront rapidement distribues avec nos familles respectives que nous accueillions pour la nuit, nous font à manger et découvrir leur habitudes. en visitant à pied l’île principale nous allons monter a la partie plut haute de l’ile. 

    Nuit et diner chez l’habitant.

                    

    Le lac Titicaca s'étend sur environ 8 562 km², parmi lesquels 4 772 km² appartiennent au territoire péruvien et le reste (3 790) à la Bolivie. Sa longueur est de 204 km, sa largeur de 65 km. Situé entre 3 809 et 3 811 mètres au-dessus du niveau de la mer, il a une profondeur moyenne de 107 mètres et une profondeur maximale de 284 mètres. Plus de vingt-cinq rivières se jettent dans le lac. Le lac compte quarante et une îles dont certaines sont habitées. La longueur totale de ses rives est de 1 125 kilomètres. Autant dire que nous ne découvrirons qu’une petite partie de cet immense lac !

     

    Le lac Titicaca est le berceau légendaire des Fils du Soleil. Une légende locale autochtone prétend que les premiers habitants de la région avaient six doigts et s'appelaient les Uros. Une légende raconte encore que les hommes vivaient heureux dans une vallée fertile. Rien ne leur était interdit sauf de monter dans la montagne. Le diable leur dit d'aller dans la montagne chercher le feu sacré, sinon un malheur s'abattrait sur eux. Mais les dieux de la montagne appelés « Apus » les surprirent et firent sortir des cavernes des pumas, qui tuèrent toute la population. Inti, le dieu du soleil qu'ils vénéraient, pleura pendant 40 jours et 40 nuits sans s'arrêter, ce qui inonda la vallée et créa le lac Titicaca ; seul un couple survécut en se mettant dans une barque. Ils dirent que, de leur barque, ils avaient vu les pumas, qui s'étaient transformés en pierre. C'est pour cela que le lac s'appelle « El lago de los pumas de piedra », le lac aux pumas de pierre.

     

    Jour 6 : D’Amantani à Taquile  puis à la ville de Puno, nuit en ville

    … Puis nous reprenons notre bateau à moteur pour rejoindre Taquile, une autre ile très intéressant est diffèrent que l’ile Amantani, ses habitants et ses artisanats fait de cette territoire un des plus intéressants sur le lac Titicaca. Apres le déjeune dans un restaurant local, nous prenons encore trois heures de bateau sur lac Titicaca pour rejoindre Puno (et notre hôtel, où nous ne serons pas mécontents de prendre une bonne douche ! Fin d’après midi libre à Puno dîner en ville et nuit à l’hôtel. 

     

     

    Jour 7 : Bus pour Cusco, 

    Après un bon petit déjeuner, départ pour la gare de bus pour Cusco. 

    Le voyage entre Puno et Cusco sa déroule sur une très bonne route, en traversant les pampas de l’altiplano, nous passons de villages tout le long du chemin, Juliaca,  Ayavairi, Sicuani, Urcos et puis Cusco.

    Nous arrivons  ainsi la Cusco est sans conteste l’une des plus belles villes d’Amérique latine, avec des fondations Incas omniprésentes dans la vieille ville. Depuis votre arrivée a Cusco vous serres transféré a votre hôtel, puis libre. Cette après-midi de découverte, que nous avons volontairement laissée libre, permettra éventuellement à chacun de prendre un peu de temps pour faire une petite pause avant la poursuite du voyage. 

     

    Jour 8 : Visite du site archéologique de Pisaq, marché dominical puis balade à pied à Moray et Maras

    Pisaq se trouve à une vingtaine de kilomètres de Cusco, dans la vallée sacrée des Incas. Ainsi nommée à cause de sa fertilité, du fleuve Urubamba qui y coule et constellée de sites archéologiques majeurs, la vallée sacrée des Incas est une vallée incontournable. En dormant à Pisaq, nous sommes forcément les premiers sur le site archéologique. Notre véhicule nous amène tout en haut du site, où nous débutons la visite à pied de ce lieu majeur pour les Incas, tant culturellement que symboliquement. 

     

    Une découverte passionnante conjuguée à une bonne promenade à pied qui dure plus de deux heures en tout, et nous permet de redescendre jusqu’au village colonial depuis le site archéologique. Comme nous sommes un dimanche, sur la place centrale du village a lieu le fameux marché dominical, là où se trouve également l’église où est célébré l’office religieux. Autrefois ce marché n’intéressait que les indiens vivants dans les villages alentour, venus à Pisaq y échanger tissages contre nourriture, patates contre légumes verts. Si ce troc a toujours lieu, si les indiens viennent toujours nombreux à Pisaq le dimanche, le tourisme lui aussi est bien présent avec de nombreux étals destinés aux voyageurs. A vous de vous promener au hasard de ce marché très coloré où vous découvrirez d’innombrables variétés de maïs et de patates aux aspects plus étonnants les unes que les autres. 

     

    Nous déjeunerons à Pisaq même, avant de reprendre notre minibus pour poursuivre notre découverte de la vallée sacrée des Incas. Nous rejoignons rapidement le magnifique plateau de Maras, notamment au printemps quand il est encore vert. Dominé par le Nevado Veronica, ce plateau offre des vues superbes sur la vallée sacrée et les montagnes environnantes. Un plateau également riche de sites remarquables : le premier site archéologique important est celui de Moray, un centre expérimental de cultures pour les Incas. Nous prendrons le temps de découvrir cette étonnante facette de la civilisation Inca en parcourant le site à pied. 

     

    C’est aussi le point de départ d’une formidable balade à pied, à plat et en descente qui nous mènera aux salines de Maras, exploitées depuis les Incas, puis jusqu’au fleuve Urubamba. Les salines de Maras vous étonneront sans aucun doute, comme elles étonnent tous les voyageurs qui ont eu la chance de s’y rendre. Une bien belle promenade aujourd’hui accessible à tous, en descente, dans des paysages sublimes ! Nous retrouvons notre minibus au bord de l’Urubamba ; court transfert au village du même nom et installation à notre hôtel en fin de journée.  Dîner et nuit à l’hôtel, à 2900m d’altitude.

     

     

    Jour 9 : Début du trek dans la Quebrada Pachaschioc, camp à 3800m d’altitude. 

    C’est le départ pour notre trek de 3 jours sur la chaîne de l’Urubamba. Comme hier nous partons à pied, accompagnés cette fois de Domingo, notre « arriero », avec ses mules et ses lamas.. Nous pénétrons la quebrada (vallée) de Pachaschioc, où la montée est d’abord très progressive pendant la première heure. Les amateurs d’oiseaux seront comblés, n’oubliez pas vos jumelles car plusieurs espèces endémiques peuplent cette vallée. La végétation assez humide (entre 3000m et 3400m) donne l’effet d’une forêt tropicale, et on peut donc observer ici plusieurs espèces de colibris et de perruches, entre autres.

    La vallée commence ensuite à changer plus rapidement de terrain, on s’élève plus vite, mais toujours sur un sentier très bien marqué. Voilà déjà la « puna », même si l’humidité de cette région crée un paysage étonnamment riche, où l’on trouve encore des forets préservées de « Quenuales » polylepis, l’arbre typique de la puna andine en voie d’extinction.  Après le pique-nique nous allons donc nous consacrer à la plantation des arbres que nous avons amenés jusqu’ici avec nos muletiers. Cette action vise à aider à l’éducation des locaux qui se servent énormément de cet arbre dans leur vie quotidienne, sans forcément toujours savoir qu’il abrite des oiseaux endémiques comme le « Cordillerano Azul », où qu’il est très utile pour fixer le sol. 

     

    Nous posons le camp à 3800m environ ce soir, il va donc faire plus frais. Compter aujourd’hui 4 à 5h de marche, si possible un peu du temps avec quelques habitants du coin qui vivent ordinairement, à l’écart de la vallée sacrée pourtant si proche. Premier camp complet avec tente mess (table et chaises), tente cuisine, tente toilette, etc…

    Jour 10 : Passage du petit col du Capacsaya et descente à la Lagune Mañallocsec, camp à 3800m d’altitude

    Depuis notre camp nous poursuivons tranquillement la montée dans la vallée jusqu’au point haut de tout notre trek, un col à 4450m d’altitude. Nous voilà au cœur de la cordillère des Andes ; depuis le col s’ouvre l’immense versant oriental de cette chaine magnifique, avec les sommets enneigés du Chicon et du Sirihuani.

    La descente dans la vallée extraordinaire ; malgré le froid et l’humidité qui règnent souvent ici. Plein de foret juste aux pieds de glaciers. Nuit à 3800m, 5 h de marche environ.

     

    Jour 11 : Fin du trek à Urubamba, court transfert pour Ollantaytambo, visite du site et nuit sur place

    Deniere journee dans des valllees humidees et pristines, plus bas nous retrouvons des parcelles de forêts de « Quenuales » qui résistent encore à l’exploitation humaine. Nous poursuivons la descente pour arriver vers de petits hameaux de Sutoc,  

    Aujourd’hui marque la fin de notre trek : en 3 heures environ nous descendons la vallée pour retrouver la valle de Pachaschioc, puis notre marche continue a Urubamaba d’où nous sommes partis. Les paysages vont encore changer rapidement devant nous, de la puna à la fertile vallée sacrée des Incas. Nous retrouvons là des températures plus chaudes, et une végétation différente. Notre véhicule nous attend à la route pour nous emmener en 30 minutes au village d’Ollantaytambo. Nous faisons donc nos adieux à notre fidèle équipe de muletiers et à notre cuisinier. Une fois arrivés à Ollantaytambo nous prenons le temps de nous installer à l’hôtel avant de visiter le site archéologique en fin de journée, à une heure normalement plus calme. Ollantaytambo est un village touristique mais passionnant si l’on se donne la peine de l’explorer un tout petit peu à pied, avec ses fondations Incas encore très visibles. Profitez de cet- après midi pour le parcourir à pied, à votre rythme. Dîner et nuit à l’hôtel. 

     

     

    Jour 12 : Journée de visite du Machu Picchu et retour en fin de journée à Ollantaytambo

    C’est la journée la plus longue de votre voyage : afin d’éviter dormir à Aguas Calientes, et pour simplifier les portages de bagages, nous allons effectuer aujourd’hui l’aller-retour en train et visiter le site du Machu Picchu. Pour cela nous nous levons aux aurores pour prendre le premier train, prévu à 06h30. L’ambiance du reste à cette heure de la journée est saisissante dans les gorges de l’Urubamba, où passe le train des Andes. Une fois arrivés à Aguas Calientes nous montons sur le site grâce aux multiples bus qui font les trajets entre le village d’Aguas Calientes et le site du Machu Picchu. 

     

     

    Nous en profitons donc pour visiter cette « ville » qui symbolise l’histoire des Incas. Notre guide nous en dévoilera tous les détails, même les plus secrets. Il faut savoir que plusieurs thèses et hypothèses s’affrontent aujourd’hui encore quant à l’explication et à la présence de cette « ville », les Incas n’ayant pas laissé d’écrit derrière eux. L’occasion également d’arpenter cet immense site et de découvrir une végétation nouvelle. Le site se trouve en effet à une altitude plus basse que tout ce que nous avons vu jusqu’ici, et la végétation est totalement différent elle aussi. 

     

    L’occasion est trop belle pour ne pas se rendre sur les sites « mineurs » qui touchent Machu Picchu, au calme et à pied. Les possibilités sont nombreuses, mais la plus connue est la montée au Huayna Picchu. Les plus sportifs d’entre vous peuvent monter au sommet de ce piton, pour y découvrir une vue particulièrement incroyable de Machu Picchu. Attention, cette ascension est aujourd’hui limitée à 400 personnes par jour, et la montée est fortement déconseillée aux personnes souffrant de vertige… réservé aux bons marcheurs ! Le matin, vous êtes sûrs de pouvoir y monter. Il est également possible de monter à la porte du soleil (Inti Punku), d’où arrive le fameux Camino Inca. L’intérêt provient là aussi de la vue sur le site. 

     

    Nous devons ensuite redescendre en tout début d’après-midi à Aguas Calientes pour  prendre le train qui nous ramènera à Ollantaytambo. Nous redescendons avec la navette à Aguas Calientes, où nous déjeunons, avant de prendre vers 17h00 normalement le train qui nous ramène à Ollantaytambo. Dîner et nuit à l’hôtel où nous avons déjà dormi hier.

     

     

    Jour 13 : Route pour CUSCO, arrêt au marché de Chinchero et découverte de Cusco à pied

    Depuis Ollantaytambo il faut compter environ 1h30 pour rejoindre Cusco. Comme nous sommes dimanche, nous ferons un arrêt au village de Chinchero, à mi-chemin, car le dimanche y a lieu le marché, comme celui de Pisaq. Une nouvelle occasion de séances photos ou de découverte des innombrables variétés de patates cultivées par les indiens du plateau. Nous repartons pour Cusco. Et afin de vous dévoiler cette ville incontournable sous un angle secret, le véhicule s’arrêtera à proximité du site archéologique de Sacsayhuaman, qui domine la ville. L’occasion rêvée de parcourir ce vaste site à pied, mais surtout de découvrir la vieille ville de Cusco depuis le haut ! Vous dominez en effet la Plaza de Armas et tous les monuments clés de la ville. Nous y serons à l’heure du déjeuner, et nous profiterons donc du site pour un pique-nique avec vue… Et c’est ensuite à pied, par les ruelles, que nous arrivons avec notre guide à notre hôtel où nous attendent nos bagages, amenés par le véhicule. Vous pouvez ensuite partir  à pied dans les ruelles de Cusco pour en comprendre l’histoire. Le centre historique est magnifique, notamment le quartier de San Blas, et il vous reste l’après-midi pour déambuler dans cette ville unique au monde, l’occasion de découvrir les places qui s’organisent autour de la Plaza de Armas. Déjeuner et diner libres. Nuit à l’hôtel.

     

     

    Jour 14 : Journée libre dans Cusco

     

    Cette dernière journée dans Cusco permettra à certains de visiter les musées que nous n’aurions pas eu le temps de visiter, ou encore d’écrire et de poster les dernières cartes postales. Une dernière journée pour savourer les lumières de cette ville perchée à 3300 mètres d’altitude, aller flâner au marché local de San Pedro, ou retourner au quartier des artistes de San Blas. Repas libres, nuit à l’hôtel.

     

    Jour 15 : Transfert pour l’aéroport et vol pour Lima, connexion pour la France

    Après le petit-déjeuner il faudra rapidement rejoindre l'aéroport de Juliaca, situé à environ 45 mn de l’hôtel, pour voler sur Lima (vol prévu à 09h30). Vol prévu de Lima pour la France autour de 18/19h, il faut donc se présenter à partir de 15/16h aux comptoirs d'enregistrement. Nuit en vol

     

    Fin de nos services.

     

  • Nos prix comprennent :

    • Les 2 vols nationaux : Lima > Arequipa Cusco > Lima
    • Tous les hébergements décrits dans le programme, en base chambre double
    • La pension complète (sauf les repas à Cusco et Lima, à votre charge)
    • Tous les transferts Hôtel > Aéroport > Gares, etc… en véhicule privé
    • Tous les transferts en véhicule privé pour certains tours ou bus de ligne pour les trajets plus importants
    • Les trajets en train A/R pour Machu Picchu
    • L’entrée a MACHU PICCHU 1 JOUR 
    • L’encadrement par un guide francophone 
    • La présence d’un cuisinier sur le trek, accompagné d’un muletier de la région avec ses mules 
    • Une pharmacie collective et une mule de secours (au cas où) sur le trek

     

    Nos prix ne comprennent pas :

    • Les assurances facultatives
    • LES ENTREES AUX SITES, MUSEES ETC SAUF MACHU PICCHU
    • Les boissons et dépenses personnelles
    • Les déjeuner et diner à Lima et Cusco
    • Les pourboires éventuels

     

Entrez en contact:

 Huaraz bureau:

  • 27 de Noviembre 777, HUARAZ
  • +51 43 423375
  • +51 943858389